DONS

Historique

« SIA N’SON » qui signifie en Bariba « Pour un lendemain meilleur » est une Organisation Non Gouvernementale créée le 13 Août 1995 sous l’initiative de 16 jeunes diplômés en quête d’emplois. En effet, ces jeunes étaient au nord dans le compte d’une enquête. Etant à la quête d’emploi, celle-ci a suscité en eux l’initiative de créer une institution dans le but de mettre en pratique leurs compétences au profit des communautés rurales. Ainsi, ces jeunes ont pris l’initiative de mettre en pratique leurs compétences au profit des communautés rurales en vue d’améliorer les conditions de vie et de travail des populations. Elle est enregistrée officiellement le 22 décembre 1995 au Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, de l’Administration Territoriale (MISAT) sous la référence 95-265 MISAT/DC DAI/SAAP-Assoc. du 22/12/95.

Très tôt après sa création, SIA N’SON est rentrée en partenariat avec World Education, une ONG américaine pour la mise en œuvre du projet d’Assistance Technique aux Associations des Parents d’Elèves (ATAPE) dans la commune de Malanville. L’évolution progressive de l’ONG à tout point de vue grâce notamment à ses membres fondateurs lui a permis de gagner la confiance d’autres partenaires américains tels que : (1) Medical Care Développement International (MCDI) pour le développement du projet d’éducation sanitaire en milieu scolaire ; AFRICARE pour le projet BINGOS ; le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA)pour la mise en œuvre du programme d’Appui aux Associations des Services Financiers (ASF), etc..

Le diagnostic participatif réalisé en 1996 par l’ONG auprès des communautés lui a permis d’identifier de nouveaux besoins de ses communautés en termes de développement de leurs activités génératrices de revenus. C’est ainsi qu’en l’an 2000 un nouveau service pour aider les communautés à disposer des ressources devant leurs permettre de mener à bien leurs activités a été créé. Il s’agit du volet micro finance avec pour partenaires le PNUD pour le développement du programme de micro finance aux plus pauvres, Catholic Relief Service (CRS) pour la mise en œuvre du projet de banques communautaires.

Grâce au dynamisme de ses membres, et au vu de l’accroissement du portefeuille micro finance, une réforme institutionnelle a été opérée par la création de deux départements qui dans leur évolution ont abouti à deux institutions avec une autonomie de gestion notamment :